APRILIA RS 660:

UN NOUVEAU CONCEPT DE SPORTIVITÉ

APRILIA RS 660

Un nouveau concept de moto sportive pour une conduite frissonnante au quotidien. L'Aprilia RS 660 allie un design innovant à la maîtrise technique d'une motorisation haut de gamme. Le nouveau bicylindre de 660 cm³ aux performances exceptionnelles est capable de développer jusqu'à 100 CV. A noter qu'une version 95 CV sera également commercialisée pour répondre aux attentes des jeunes permis. Avec un cadre élégant, un poids de 169 kg et un cadre raffiné, c'est une moto fidèle à la tradition Aprilia.
Son style est innovant, sophistiqué et sportif, grâce à des formes modernes et dynamiques et des surfaces confinées qui laissent généreusement apparaitre le châssis. Incarnation de la passion et du savoir-faire d'Aprilia, la RS 660 est promise à un bel avenir.

RS 660

DÉCOUVRIR SES CARACTÉRISTIQUES

RS 660

DÉCOUVRIR SES CARACTÉRISTIQUES

Choisir le coloris:

EN ATTENDANT L'ARRIVÉE DE L’APRILIA RS 660, ÉCOUTONS L'AVIS DE CEUX QUI L’ONT ESSAYÉ.

À ce jour, à part les techniciens et les testeurs d'Aprilia qui ont développé la moto, seules deux personnes ont eu l'occasion de tester la RS 660. Ce sont les journalistes du magazine italien Motociclismo et du magazine allemand Motorrad...

CONTINUEZ À LIRE

À ce jour, à part les techniciens et les testeurs d'Aprilia qui ont développé la moto, seules deux personnes ont eu l'occasion de tester la RS 660. Ce sont les journalistes du magazine italien Motociclismo et du magazine allemand Motorrad.

Federico Aliverti (directeur de Motociclismo) et Uxe Seitz (Motorrad) ont chacun récupéré une RS 660 fin juillet. Deux modèles de pré-série, pas encore finalisés, surtout pour la partie électronique, mais qui ont pu donner aux deux journalistes-essayeurs des indications très claires sur la nature de la nouvelle mid-size sportive d'Aprilia. Certains d'entre vous ont pu lire leurs critiques et ont donc pu connaître les premières impressions. Mais il convient de s'attarder sur les aspects qui ont le plus interpellés les deux journalistes.

Le premier concerne le moteur et son caractère. "Ce moteur est fantastique ! - a écrit le directeur de Motociclismo - Il est souple à bas régime, ample à moyen régime et dévoile toute sa vivacité à haut régime. Une équation fabuleuse qui laisse la liberté à chacun d’exploiter les 100 cv comme il le souhaite. Un moteur très doux à partir de 1 800 tr/min qui vous sort des virages en épingle sans le moindre frémissement. A partir de 4 000 tr/min, la profondeur et la générosité du moteur ne vous quitte plus, au point d’enclencher la troisième vitesse et de profiter confortablement d'une route sinueuse, vous laissant apprécier l'ouverture et la fermeture de la poignée de gaz. Et puis cette énergie merveilleuse à 8 000 tr/min qui vous accompagne jusqu'à 11 200 tr/min, tandis que les changements de rapports s’enchainent à la vitesse de la lumière grâce à une excellente boîte de vitesses électronique".

Lors de la première étape du parcours dans les Alpes de Vénétie, les deux journalistes ont principalement fait l'éloge du moteur, considérant qu’Aprilia était connue pour fabriquer d’excellent châssis. Il est cependant frappant de voir comment celui-ci se marie parfaitement avec ce tout nouveau moteur. Motorrad écrit : "Avec toute l'expérience acquise lors des 54 titres mondiaux et la maitrise accumulée dans la conception et la fabrication de châssis, les développeurs de l'Aprilia RS 660 ont créé une structure merveilleusement agile et stable".

En plus de ses excellentes qualités dynamiques, un autre aspect que les journalistes ont souligné à propos de la RS 660 est sa conception, son look. Elle a fait l'objet d'une étude design vraiment approfondie, c’est pourquoi elle est aussi fascinante. L'idée novatrice de créer un double carénage avec fonction aérodynamique intégrée représente un véritable gage de qualité et de performance. Federico Aliverti et Uxe Seitz n’ont jamais douté que l'inspiration venait du monde de la course : l'une des fonctions du double carénage est d'optimiser la stabilité à haute vitesse.  

Lorsqu'ils sont descendus de la moto, les deux journalistes ont posé la même question : "Quand pourrais-je revenir pour un autre tour ?". Et vous, est-ce que ça vous tente de faire un tour ?